twitter facebook

Le Rock à Toulouse


Le Rock des années 1950 s'accompagnait d'une danse, ou plutôt de divers danses. Ces danses dérivent du Lindy Hop (ou Jitterbug) qui est l'ancêtre de toutes les danses Swing dont le Rock'n Roll (États-Unis), le Boogie Woogie (Allemagne), la danse Be-Bop (France), le Jive (Angleterre) ou le Rock 4 temps (France) et qui se dansait aux États-Unis dans les années 30-50.

La plus connue se danse en couple. Contrairement à la valse par exemple, elle n'est pas symétrique puisque les pas du cavalier sont bien différents de ceux de la cavalière. Il en existe deux variantes bien différentes : le rock « à quatre temps » et le rock « à six temps ».

Les deux versions sont composées de passes plus ou moins complexes. Celles-ci sont indénombrables et chaque danseur connaît un nombre de passes plus ou moins important selon son niveau. C'est le cavalier qui guide la danse et décide des passes à réaliser.

Il existe également des danses rock en solo (Madison, ...).













Contenu du bloc du bas