twitter facebook

La valse musette à Toulouse



La musette (ou muzette ou muséte) est une danse française des XVIIe et XVIIIe siècles qui emprunte son nom à l'instrument, reprenant son caractère rustique, champêtre et pastoral. Elle suggère et évoque l'ambiance pastorale de l'Arcadie, des bergers et bergères qui sont fort à la mode. Dandrieu, Couperin, Rameau et Bach l'intègrent dans leurs suites de danses.
Elle désigne une danse à pas rapides, sur un tempo compris entre 110 et 180 battements par minute. Il existe également des versions lentes (tempo de 60 à 80), parfois appelées valse anglaise ou boston.Dans les concours, la valse viennoise obéit actuellement à deux standards :
• le style international : valse toujours dansée en position rapprochée, ce qui limite le nombre de figures. Ce style de danse est beaucoup plus élégant et complexe que le style suivant
• le style américain : valse beaucoup plus libre, dans laquelle les partenaires peuvent rompre le contact pour effectuer des figures variées.

Contrairement à une idée reçue, l'instrument "musette" n'est pas une sorte d'accordéon. Attribuée à Colin Muset, un ménestrel français du XIIIe siècle, la musette s'apparente en réalité plus à une cornemuse (voire au biniou breton), composée d'un sac en peau de chèvre et de tubes en bois taillé et creusé bien souvent par leur propriétaire. Le bal dit "musette" naquit au XVIIIe siècle : les gens venaient danser lors de bals animés par un instrument unique : la musette évidemment. Ce n'est que plus tard, à partir de 1900, début de la période d'or des bals de ce type, que la musette a été remplacée par l'accordéon dans les bals qui ont gardé leur dénomination originelle malgré le changement d'instrument vedette.

Et la valse là dedans ? En fait, cette manière de valser prit forme dans les bals musette parisiens dans les années 1930. Du fait de l'exiguïté des pistes de danses de ces bals (qui étaient parfois organisés dans des arrières boutiques de marchands de vin...), les couples valsaient serrés et ne se déplaçaient pas beaucoup sur la piste jusqu'au point de faire du surplace.